Les cookies semblent être désactivés dans votre navigateur, donc ce site web NE FONCTIONNERA PAS correctement! Veuillez activer les cookies afin de maximiser votre expérience d’utilisateur lors de la navigation.
Discussions récentes sur Aqua-Fish+
  1. TEPI76 à L’eau trouble dans les aquariums le
  2. aquariophiliste à Les maladies des poissons rouges le …Afficher plus de discussions récentes
  3. Anonymouskevin à Un profil du Cichlasoma octofasciatum (Le Jack Dempsey) le
  4. Anonymous à Un guide sur les soins des Apteronotus albifrons dans les aquariums le
  5. Anonymous à A profile of the Oscar cichlid with tips on caring and with forum le
  6. stephe à Un forum et un profil du Poecilia reticulata le
  7. Anonymous à A profile of the Oscar cichlid with tips on caring and with forum le
  8. simon à Un profil et un forum dédié au Polypterus senegalus (Polyptère du Sénégal) le
  9. Anonymous à Un profil du Trichogaster trichopterus (Le Gourami bleu) le
  10. Anonymous à A profile of the Oscar cichlid with tips on caring and with forum le

Quelques astuces pour les débutants

(cet article a été pris sur aquarticles.com – articles gratuits d’aquariums)

par Bill "Pegasus NZ" de Nouvelle Zélande

Combien de temps attendez-vous avant d’ajouter des poissons ?

Les opinions varient tellement à ce sujet qu’il est difficile de donner une réponse raisonnable. Les Américains par exemple ont ce qu’on appelle « un cycle », qui est la période où un aquarium doit rester sans poissons jusqu’à ce que les bonnes bactéries se soient installées et régulent les conditions de l’eau dans l’aquarium. La plupart des aquariophiles aux Etats Unis recommandent une période d’attente de six semaines pour ce qu’ils appellent « Un cycle sans poissons ». Pour que les bonnes bactéries se développent (en commençant par le cycle de l’azote), elles ont besoin d’une source d’ammoniaque pour se nourrir. En utilisant ce cycle sans poissons ils vous recommandent d’ajouter quotidiennement des doses d’ammoniaque pure dans l’aquarium pour que les bactéries s’en nourrissent, ce qui est nécessaire pour commencer réellement le fonctionnement du cycle de l’azote.

Je préciserais cependant que je n’ai jamais personnellement employé la méthode du « Cycle sans poissons », et ne le ferais jamais. S’asseoir et regarder un aquarium vide pendant des semaines n’est pas mon idée d’un passe-temps agréable, ainsi toutes les références à un « Cycle » dans l’article suivant signifieront le « Cycle de l’azote», qui en termes simples signifie le temps que le système prendra pour établir un système biologique effectif de filtration.

Je suis probablement un vieux « schnock » passionné seulement par l’élevage/la reproduction/ la vente au détail/la vente en gros/et les fournitures de poissons depuis que j’ai dix-huit ans, (j’ai maintenant 62 ans) j’ai juste appris toutes sortes de choses intéressantes depuis que j’ai rejoint divers forums de poissons tropicaux, et cette histoire de « cycle » semble être un sujet important. C’est un « nouveau mot » pour moi dans l’élevage des poissons, et je suppose également qu’il l’est également pour les autres membres « non américains ». Tout à fait honnêtement, « avez-vous vraiment besoin de tout ceci pour commencer un passe-temps réussi? »

Laissez-moi, en tant qu’ ichtyologiste « amateur » fonctionner uniquement avec « une installation non chimique et sans aditifs » qui a servi avec succès mes intérêts et ceux de millions d’autres dans cette passion pendant plusieurs décennies bien avant que tous ces produits chimiques et les additifs ne soient devenus populaires.

La préparation était la clef, et pour nous les « anciens » c’était un récipient/s dans la cour arrière qui recueillait l’eau de pluie traitée. C’était notre source supplémentaire, notre nouvelle alimentation en eau, et souvent notre source de nourriture vivante, si la larve mossie ou daphnia y entrait. Nous préparions l’aquarium, adaptions le filtre u/g, et ensuite nous arrangerions le gravier prélavé. Si disponible, nous pouvions également employer le gravier non lavé d’un autre aquarium et probablement un vieux filtre pour accélérer le processus. Ensuite nous remplissons l’aquarium avec de l’eau ancienne à partir de notre baquet de pluie, nous la portons à la bonne température, nous la laissons quelques jours, normalement trois jours pour s’assurer que la chaleur soit constante et il n’y ait aucun problème. Pendant ces trois jours nous arrangeons les plantes et les roches, puis il se peut que nous introduisons un guppy ou deux. Les vieilles bandes de test de pH du chimiste nous donnent rapidement une idée du niveau du pH, et si elle est alcaline nous mettons un peu de tourbe dans le bol de filtre pendant un jour à peu près pour le ramener au bon niveau. Si elle est trop douce et acide nous ajoutons un peu de pierre calcaire ou des morceaux de corail dans le compartiment du filtre et surveillons le pH jusqu’à ce que le niveau soit celui que nous voulons.

Fondamentalement c’était ça, avec peu ou pas de stress pour les poissons. Notre calcul sur la capacité d’accueil de poissons était de laisser 25,80 centimètres carrés de superficie à chaque 2,54 cm occupé par un poisson, mais avec une source d’air ceci pourrait être augmenté. On ne rajoutait jamais d’eau à moins qu’elle n’ait exactement la même température que celle de l’aquarium, et on n’ajoutait des nouveaux venus que s’ils avaient été mis en quarantaine pendant dix jours. Les plantes étaient méticuleusement examinées à la recherche des saletés, et rincées dans une solution de stérilisation douce avant de les mettre dans l’aquarium. Tout ce qui est principalement du bon sens.

Chaque aquarium possède son propre filet et ses outils :

Rien n’est jamais pris d’un aquarium pour le mettre sur un autre. Plonger ses doigts ou ses mains d’un aquarium à un autre était un péché absolu, et ne se faisait jamais. Les mains étaient lavées avant de travailler sur l’aquarium suivant, et la moindre goutte ou condensation était essuyée au cas où elle/elles tombe(nt) d’un aquarium à un autre plus bas. Une simple goutte d’eau peut transmettre une maladie d’un aquarium à l’autre si vite que vous n’en reviendrez pas.

Changements de l’eau :

Les changements de l’eau, (dans mon cas) étaient faites sur une base visuelle. Si l’eau a évaporé la moitié " de son niveau marqué au départ je ferais un changement de l’eau de 30%, jamais plusieurs fois en quelques jours, et peut-être jamais plus d’une fois par mois, et en utilisant toujours mon eau âgée dans le/s baquet/s extérieur/S. Invariablement les aquariums pourraient avoir besoin d’un nettoyage, alors dans cette situation on siphonne les déchets du fond et dans un seau. L’eau qu’on a siphonnée est vidée et remplacée par notre eau âgée. On a ainsi changé l’eau et on a eu peu d’ennuis. Un aquarium équilibré de lui-même se défendra contre un excès de toxines, par exemple, les bonnes conditions de l’eau, le substrat-les plantes-la filtration-et les poissons, tout cela peut causer un déséquilibre.

L’eau :

Trop dure, trop douce, trop alcaline, trop acide, tout ça peut être équilibré sans produits chimiques.

Substrat/gravier :

Trop fins, ils s’entassent trop serrés, entraînant une mauvaise circulation, particulièrement avec un filtre sous sable, tandis que trop grand le gravier permet à la nourriture d’atterrir dans les endroits inaccessibles avec de grandes conséquences - la nourriture reste non mangée et encrasse rapidement l’ aquarium. Pour y remédier, choisissez ce qui est efficace, pas ce qui ce qui est agréable à regarder.

Détérioration lente des roches et des ornements :

Les roches et les substrats mal choisis, (les graviers à base calcaire, les grès, les coraux, les coquillages, les ornements), modifieront toutes les conditions de l’aquarium comme elles se désagrègent lentement ou finissent par se dissoudre. Ce type d’ornement ou de substrat peut paraître attirant, mais ne menace-t-il pas la vie de vos poissons ?

Cachettes :

Plusieurs types de poissons ont besoin d’endroits pour se cacher, mais beaucoup d’autres choses que les plantes sont habituellement laides. Le pot de fleurs retourné du type terra-cotta peut bientôt être recouvert par une croissance d’algues, ou de ce genre, mais une idée simple pour un camouflage rapide est de répandre dessus une colle de silicone et de le rouler sur du gravier. Vous pouvez faire ceci avec toutes sortes de choses comprenant des bouts de tuyaux qui pourrait être des maisons pour vos poissons nocturnes tels que certains poissons-chats.

Plantes :

Trop peu de plantes - aucune cachette pour les poissons fragiles, fait que les poissons sont intimidés. Mais aussi, découvrez ce que vos plantes aiment ou n’aiment pas. Par exemple, la plupart des cryptes préfèrent les zones faiblement éclairées, etc. Le gravier peu profond ne produira pas de bonnes plantes. Déposez votre gravier à l’arrière de l’aquarium (au moins 3 cm) et plantez en conséquence, les grandes plantes enracinées profondément à l’arrière, les petites à l’avant. Comme dans votre jardin, elles ont besoin de nourriture et de quelque chose dans laquelle planter leurs racines. Les déjections de vos poissons peuvent dans la plupart des cas leur fournir assez de nourriture, mais une bonne structure pour fixer les racines et l’éclairage sont essentiels pour toutes les plantes. Un « Plantab » pour les plantes d’aquarium glissées sous les racines aidera les plantes affaiblies. Ou essayez ceci :

Engrais :

Mettre de l’engrais sous les plantes est une bonne idée, mais à moins qu’il soit sous forme de comprimé cela peut être vraiment malpropre. Essayez ceci. Mélangez une petite quantité de tourbe organique et de mélange en pot (encore organique) dans une cuvette remplie d’eau jusqu’à ce que la tourbe/mélange en pot devienne entièrement saturé. Utilisez un bac à glaçons et remplissez-le avec le mélange. Mettez-le au congélateur jusqu’à ce qu’il se solidifie. Vous avez maintenant des cubes d’engrais que vous pouvez mettre sous vos plantes sans désordre. La glace fondra rapidement laissant un bon dépôt d’engrais dans le bon endroit.

Plantes alourdies :

Au lieu d’attacher du plomb sur les plantes, employez une bande élastique et un caillou. Placez le caillou à la base de la plante et enroulez la bande élastique autour du caillou et de la tige de la plante. Une fois enterré il restera invisible, et vous n’aurez pas de bouts de plomb dans votre aquarium si les plantes s’en libèrent.

Filtration :

Ne JAMAIS arrêter votre filtre ou la source d’air peu importe la durée, particulièrement un filtre sous sable. Le développement des bactéries montera en flèche entraînant immédiatement des problèmes majeurs. Ayez toujours une certaine source d’aération si votre aquarium est un peu serré. Contraire aux croyances, les bulles d’un airstone ne mettent pas d’oxygène dans l’eau. Ce que font les bulles c’est de casser et de disperser le CO2 qui peut s’accumuler dans un aquarium. Si vous voyez des poissons qui paniquent près de la surface avec la bouche ouverte, c’est un signe évident de manque de l’oxygène dans l’eau. Pas pour les Gouramis, les Bettas etc., qui respirent hors de l’eau de toute façon. Pour ces poissons, assurez-vous que la surface est dégagée en appliquant une feuille de papier au-dessus de la surface de l’eau de temps en temps. Ceci enlèvera complètement la couche mince qui se forme parfois sur la surface de l’eau. Vérifiez chaque jour.

Apapreil de Chauffage :

Réglez votre chauffage aussi bas comme possible dans votre aquarium et enlever le gravier, et si c’est une unité distincte du thermostat placez-le à l’extrémité opposée de l’aquarium. Ceci empêchera les endroits froids dans votre aquarium et fournira une température constante à tous les niveaux. (La chaleur monte, ainsi si possible fixez votre chauffage horizontalement plutôt verticalement pour une meilleure distribution de la chaleur).

Double chauffage:

Aménager deux chauffages dans un aquarium semble être une perte inutile, mais si vous réglez l’un d’eux pour atteindre seulement 22,22˚C alors en cas d’échec du chauffage vous ne perdrez pas tous vos poissons, et vous aurez toujours un chauffage disponible en main.

Alimentation :

Donnez-leur la moitié de ce que vous pensez que vos poissons ont besoin, et s’ils ne terminent pas en moins de cinq minutes, vous les alimentez trop. Un aquarium adapté permettra à vos poissons de tenir pendant une semaine ou plus sans nourriture, ainsi ne pensez pas que vous devez les nourrir à chaque fois que vous passez devant l’aquarium. « Ooh regarde, ils sont tout excités de me voir, ils doivent avoir faim… » Tant qu’à faire, donnons-leur encore à manger, la troisième fois aujourd’hui. Combien de fois avez-vous fait ou dit cela ?

Quand les nourrir :

Ne donnez jamais à manger en éteignant les lumières et en laissant les poissons dans l’obscurité, c’est un problème important. Les corys et les kuhlis ne s’en soucieront pas, mais votre aquarium souffrira si les poissons nocturnes ne mangent pas toutes les restes de nourriture. Les petits poissons ont de petites bouches, ainsi variez votre type de nourriture pour les satisfaire tous. Donnez-leur un festin de nourriture vivante de temps en temps, la saumure de crevette, les petits vers, les vers grindal, les vers blancs, ou même les vers de terre découpés si vous avez de grands poissons. Avec le temps vous saurez ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas.

Problèmes avec les algues :

Laissez tomber le racloir et prenez un couple de petits plecos. Ils sont amusants, robustes, et adorent les algues.

Escargots :

À moi ils sont une nuisance pénible, et n’ont aucune place dans un aquarium de poissons tropicaux, mais les poissons les aiment si vous les écrasez.

Achat impulsif de poissons :

C’est parfait si vous connaissez les poissons, et naturellement c’est idéal pour les LFS (Magasins de poissons locaux), mais peut vous choquer et même vous faire pleurer si vous ne lisez pas d’abord, ainsi prenez une heure à peu près et lisez tout que vous pouvez avant de vous lancer.

Pour finir :

Lisez, lisez, lisez- les trois règles pour élever des poissons. Apprenez tout ce qu’il est possible d’apprendre sur la provenance de votre poisson, les conditions de l’eau, les limites de température, la nourriture qu’il mange, les espèces avec lesquelles il peut vivre, ses habitudes de reproduction, est-il un solitaire ou aime-t-il la compagnie des autres, et généralement ce qu’il aime ou déteste. Les piranhas et les néons ont une nageoire adipeuse et sont des parents éloignés, mais ils ne vivent pas certainement ensemble, ainsi lisez et renseignez-vous AVANT d’ajouter ce poisson particulier à votre collection. (Pas de commentaires sur les piranhas s’il vous plaît) .

Ca semble que c’est beaucoup de choses à retenir en même temps, mais toutes ces informations se trouvent sur ce site et beaucoup d’autres attendent juste que vous les lisiez si vous vous donnez la peine de les lire et de les étudier. Ma philosophie est que « si n’importe qui peut m’enseigner quelque chose j’écouterai, que ce soit un enfant, ou une personne de quatre-vingt-dix ans. » Ainsi j’en apprends plus chaque fois que je lis un article concernant les poissons tropicaux.

Nous perdons tous des poissons à un moment ou à un autre, et les raisons peuvent demeurer un mystère, mais personnellement j’estime que plusieurs des ces pertes sont provoquées soit par pure négligence et le fait de ne pas en savoir assez sur le poisson AVANT l’achat, avec la possibilité que de nombreux poissons se fassent empoisonné à cause des produits chimiques, ou le changement d’eau trop fréquent ou incorrect.

Nous pouvons prendre une pilule pour un mal de tête ou une maladie, mais si nous en prenons un trop grand nombre elles nous tueront assurément. Ceci causera probablement beaucoup de réactions chez les aquariophiles avisés, mais j’estime toujours que si vous en lisez assez sur votre poisson, vous finirez par connaître ses habitudes et son mode de vie et les conditions de l’eau et ses voisins avec qui il cohabite, alors vous serez en bonne voie pour avoir un passe-temps moins stressant et très agréable. Beaucoup de débutants essayent une fois et abandonnent rapidement après leurs premiers échecs. Nous ne voulons pas que cela vous arrive, ainsi lisez tout ce que vous pouvez sur ce passe-temps, considérez votre situation et votre installation, et après, et seulement après, pensez (très soigneusement) à votre prochain achat.

… Juste une note pour les personnes qui élève le poisson rouge dans un aquarium réchauffé :

Tous les poissons ont droit à une vie décente, même le poisson rouge. J’ai moi-même recueilli des milliers de poissons dans ma vie je suppose, mais c’était soit des sous-espèces soit une souche défectueuse que je ne laisserais pas continuer de vivre et se multiplier de crainte qu’ils ne remplissent nos aquariums de certaines des ces bizarreries que je vois aujourd’hui. La reproduction sélective certainement, mais ne laissez pas vos sous-espèces et races défectueuses entrer dans le monde de l’aquariophilie. (Y a-t-il encore des races « pures » quelque part ?). Les poissons rouges sont des poissons d’eau froide, et les garder à 21,11˚C raccourciront leur durée de vie de plusieurs années. Nous avons eu des poissons rouges qui ont vécu très heureux pendant dix ans, dehors dans une piscine qui gelait pendant tout l’hiver avec au dessus 2,54 cm de neige, mais quand venait le printemps ils étaient toujours là. L’aquarium réchauffé pourrait également causer un stress anormal chez le poisson, qui sait. Pourquoi ne pas être un bon aquariophile et introduire quelques plus jeunes dans cette passion en leur donnant vos poissons plutôt que de les faire souffrir toute leur vie ?… mais assurez-vous d’abord qu’ils lisent un bon livre sur le poisson rouge.

par Bill « Pegasus NZ » de la Nouvelle Zélande

Veuillez vérifier que votre identifiant et votre mot de passe sont valides. Si vous n’avez pas de compte ici, veuillez vous inscrire gratuitement. Cliquer ici pour fermer cette fenêtre.

Vous vous êtes déconnecté avec succès! Cette fenêtre se fermera automatiquement !

Quelque chose s’est mal passé durant le traitement de votre message, veuillez réessayer!

Votre message a été envoyé, Merci beaucoup!

La page a été enregistrée, veuillez l’actualiser maintenant!

La page a été créée, vous serez maintenant redirigé!

URL déjà existant

Le chemin d’accès à la photo n’est pas unique!

Vraiment supprimer cette page de la base de données?

La page a été supprimée avec succès, vous allez être redirigé maintenant!

La page n’a pas pu être supprimée !!

Malheureusement, cette page ne permet pas de discuter. Veuillez trouver une autre page qui correspond à votre centre d’intérêt, car plus de 99% de nos pages sont ouvertes à la discussion. La raison pour laquelle aucune discussion n’est autorisée ici est que cette page est trop générale. Merci beaucoup de votre compréhension ! Veuillez cliquer ici pour effectuer la recherche!

Vraiment supprimer ce commentaire du site ?

Vraiment supprimer cette image du site?

Vraiment supprimer cette image du site?

Le commentaire sélectionné a été supprimé avec succès!

L’image sélectionnée a été supprimée avec succès!

L’identifiant ou l’adresse e-mail est requise

Le compte a été reactivé, veuillez vérifier votre e-mail pour de plus amples instructions